corsets

les corsets de nos grands-mères.

Si nous remontons jusqu'à l'Antiquité, les femmes étaint nues sous leurs robes. A l'époque romaine, les seins étaient bandées pour ressembler à des hommes. Au moyen-âge, elles portaient des chemises blanches sous leurs vêtements, qui pouvaient bouillir pour assurer une bonne hygiène. La poitrine est soutenue par  un bandeau de toile, qui compresse les seins. Les robes étaient lacées au-dessus des chemises.

Au XV° siècle, on retrouve la même chemise sous les vêtements masculins.

Au XVI° siècle, l'étofe devient plus fine, la chemise, plus ample et s'orne de broderie et de boutons.

Au XVII° chez  les aristocrates, la mode est au rigorisme, avec des corsets qui écrassent les seins.

Au XVIII° siècle, nous voyons l'apparition de la soie, et des corsets, avec leur laçage rétrécissant de haut en bas. Ils sont réalisés dans des étoffes précieuses et nécessitent l'aide d'une doméstique pour l'habillage. Suite à la Révolution Française, les corsets sont interdits, ils réapparaîtront sous Louis XVIII, avec le retour de l'ordre moral. Le corset se porte sur la chemise mais sous la robe, et apparaissent des systèmes de fermetures pour que les femmes puissent les mettre seules. 

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×